menu général

Vous êtes aux Etats généraux














La Révolution ce fut le changement du système politique de la France. Ce fut la redéfinition des règles de fonctionnement de la société :
En 1789 la monarchie absolue de droit divin était dans une impasse :

politique 
  • En raison du conflit avec les Parlements.
  • La bourgeoisie éclairée par la lecture des Lumières aspirait à jouer un rôle actif.
  • financière Les caisses du trésor étaient vides, l'aide aux Américains, qui avait permis à Louis XVI de prendre une revanche sur l'Angleterre, avait achevé la ruine de l'Etat. Les impôts rentraient mal et le roi ne trouvait plus d'argent à emprunter.
    économique Le coût de la vie était élevé, les récoltes étaient mauvaises et les sujets du roi avaient du mal à subsister. Ce n'était pas encore la famine, juste la disette. La France qui avait la population la plus importante en Europe, n'arrivait pas à la nourrir.

        Louis XVI, comme Louis XV, essaya de faire évoluer la monarchie absolue. Mais les tentatives de réformes n’aboutirent pas car la Noblesse et le Clergé s’opposaient à la perte de leurs privilèges. La France était le pays d’origine des Lumières et sur le plan humain Louis XVI, qui n’était pas qu’un gros balourd, connut quelques succès: en 1781 il fit abolir la question lors des interrogatoires judiciaires. Et en 1787 les protestants retrouvèrent leur liberté de conscience. Cependant même si la société évoluait vers un plus grand respect de l’individu en respectant sa personne physique et ses croyances, les questions essentielles en matière de politique et d’économie restaient sans réponse. La Noblesse voulut utiliser les difficultés financières du Roi pour déstabiliser son pouvoir. Louis XVI ne pouvait plus compter que sur l’appui du Tiers-Etat pour trouver une solution. En 1788 il convoqua les Etats généraux pour 1789. 



    Lettre de convocation des Etats Généraux à Versailles 
    De par le Roi, 
    Notre aimé et féal. 

        Nous avons besoin du concours de nos fidèles sujets pour Nous aider à surmonter toutes les difficultés où Nous Nous trouvons relativement à l'état de Nos finances, et pour établir, suivant nos voeux, un ordre constant et invariable dans toutes les parties du gouvernement qui intéressent le bonheur de nos sujets et la prospérité de Notre royaume. Ces grands motifs Nous ont déterminé à convoquer l'Assemblée des Etats de toutes les provinces de notre obéissance, tant pour Nous conseiller et Nous assister dans toutes les choses qui seront mises sous nos yeux, que pour Nous faire connaitre les souhaits et doléances de nos peuples , de manière que par une mutuelle confiance et par un amour réciproque entre le souverain et ses sujets, il soit apporté le plus promptement possible un remède efficace aux maux de l'Etat, que les abus de tous genre soient réformés et prévenus par de bons et solides moyens qui assurent la félicité publique et qui nous rendent à Nous particulièrement, le calme et la tranquillité dont Nous sommes privés depuis si longtemps. 
    Donné à Versailles, le 14 janvier 1789. 



    les documents